FANDOM


Cyberpunk2013IconLogo Cyberpunk 2020CyberpunkV3 IconLogo Cyberpunk 2077


Le monde court à sa perte. Les Mégacorporations contrôlent tous les aspects de nos vies depuis leurs tours d’ivoires. Dans les bas fonds, les rues sont régies par la drogue, les gangs, les prostituées high-tech et le braindance illégal. Entre les deux : la décadence, le sexe, la pop culture côtoyant violence, crimes, extrême pauvreté et chimère du Rêve Américain.
— CD Projekt Red

Night City est une ville située dans l'État libre de la Californie du Nord. Elle est située sur la côté ouest des États-Unis dans la baie Del Coronado. En 2020, la population était d'environ cinq millions d'habitants à travers ses nombreux arrondissements. En 2077, la ville fut désignée comme étant « le pire endroit à vivre aux États-Unis ». C'est le lieu central de la série RPG : Cyberpunk 2013, Cyberpunk 2020, Cyberpunk V. 3.0 et du jeu vidéo Cyberpunk 2077.

Histoire Modifier

Richard Night Modifier

Night City était l'idée de l'homme d'affaires Richard Night, qui était insatisfait de son expérience dans la gestion des projets de construction de l'entreprise Halsey, Ferris, and Night. Cela le motiva à stopper son contrat et de bâtir sa propre entreprise, avec pour objectif de créer la ville idéale.

Située dans la baie de Del Coronado, la ville était destinée à originalement se nommer « Coronado City ». Richard Night l'a imaginée comme une utopie, dans laquelle, toutes les villes du pays pourraient être considérées comme l'étalon-or. Après l’effondrement, de nombreuses mégacorporations se sont également penchées sur la création d'un espace similaire, dans lequel la criminalité et la pauvreté n'existeraient pas, ainsi que les lois qui entraveraient le travail parfois contraire à l'éthique. En 1992, les mégacorporations Arasaka, EBM, Petrochem avaient massivement investi dans Coronado City. Night a acheté à Petrochem de nombreux droits, ainsi que de vastes étendues de terrain entourant la baie de Del Coronado afin de sécuriser le terrain pour la nouvelle ville.

En 1993, la construction de la ville était bien avancée, la baie avait été draguée (extraction des matériaux situés sur le fond d'un plan d'eau) et la péninsule supérieure avait été étendue. Les résidents actuels de Del Coronado avaient été réinstallés dans un nouveau quartier connu sous le nom d'Old Downtown et le centre de la ville, où toutes les sociétés étaient basées, qui devient de ce fait, le nouveau centre-ville.

Les guerres de la mafia Modifier

Après la mort de Richard Night en 1998, la ville fut renommée Night City, en sa mémoire, après quoi plusieurs groupes différents se sont disputés le contrôle de la ville. Des émeutiers locaux se sont battus avec les mégacorporations, ce qui a entraîné une période d’anarchie dans plusieurs secteurs et la police est rapidement devenue inefficace contre de tels groupes. En 2005, la mafia contrôlait l'infrastructure de la ville et les entreprises - qui n'avaient aucune envie de gouverner - se repliaient dans leurs fiefs et dans les banlieues.

La période entre 2009 et 2011 était connue sous le nom de guerres de la mafia. La ville s'était développée jusqu'à devenir incroyablement violente, avec des meurtres et des activités mafieuses à un niveau record. Il n'est pas clair si les sociétés ont tenté de traiter avec la mafia, mais on sait que la mafia s'entretenait de mauvais liens avec les mégacorporations. D'un seul coup, les paramilitaires d'Arasaka, lourdement blindés, sont descendus dans les rues pour faire face à la mafia, et ce, jusqu'à ce qu'elle soit vaincue.

Les corporations ont placé des marionettes dans le gouvernement local et ont commencé une politique de nettoyage de la ville déchirée par la guerre. Le problème des sans-abri est devenu incontrôlable lorsque de nouvelles lois ont déclaré que toute personne n'ayant pas les moyens financiers de rénover sa maison serait éliminée. Les logements abordables de la ville ont été réquisitionné par les troupes de l'armée, déplaçant des centaines de résidents. En 2020, les guerres de la mafia étaient terminées depuis longtemps et la ville était devenue un endroit relativement paisible, le centre-ville étant surveillé en tout temps. Cependant, les dangers demeurent, et les cicatrices ne sont pas encore guéries. Les armes sont monnaie courante dans la vie quotidienne de tout le monde et il ne serait pas inhabituel de voir une arme à feu à côté d'une mallette sur le trottoir.

Galerie Modifier

Références Modifier